A+ / A-

Perpérikon un des plus célèbres sites archéologiques bulgares

 Perperikon

Depuis dix ans déjà, léquipe du professeur Nikolai Ovtcharov explore la ville sacrée de Perpérikon qui se situe dans les Rhodopes de lEst. Au cours dune conférence de presse à Sofia, le célèbre archéologue Nikolai Ovtcharov a parlé des découvertes sur le site : ...

Lhistoire de Pérpérikon date dil y a 7 mille ans. Les études que nous faisons depuis dix ans en sont la preuve. Tout commence à lâge du cuivre, au Vème et IVème millénaire avant J.C. et continue jusquà lannée 1361, lorsque la ville fut occupée par les turques ottomans. Bien sûr, le développement ne sest pas fait de manière régulière. Au cours de lâge du cuivre, la ville est un sanctuaire, mais sans bâtiments, car à lépoque, les gens ne disposaient pas des instruments nécessaires. Le premier âge dor est arrivé à lâge de bronze du XVème au XIème siècle avant J.C. Alors, la ville de Perpérikon devient le plus grand sanctuaire sur la péninsule balkanique. Au cours de lannée passée, nous avons découvert un système dautels rocheux que nous allons continuer à étudier. Nous avons trouvé de nombreux artéfacts archéologiques qui relatent les activités du peuple et le développement de la métallurgie de lépoque. Le second point culminant de lhistoire de la ville de Perpérikon est à lépoque romaine, du IIIème au XIVème siècle, lorsquelle sest imposée en tant que cité sacrée, traversée par des rues droites, des bâtiments administratifs et des temples. Son agrandissement est lié à lextraction dor des mines qui étaient situées près de Perpérikon. Bien sûr, je ne veux pas sous-estimer le Moyen Age. Du XIIème au XIVème siècle, Perpérikon est un centre épiscopal très important pour lequel, selon des documents retrouvés, luttent la Bulgarie et la Byzantine.

Quest-ce qui fait de Perpérikon une ville unique ?

Beaucoup de choses, car six époques historiques différentes y sont représentées. Il y a des vestiges de chacune de ces époques. Cest pourquoi il mest difficile de vous citter quune ou deux choses. Il est très important, par exemple, de mentionner que nous sommes en train de rechercher le temple de Dyonisos nous avons déjà trouvé un système dautels qui sont décrits par les auteurs antiques. Nous y avons aussi trouvé une église bâtie au IVème siècle. Il y a tellement de choses liées au développement de Perpérikon sur lesquelles nous pourrions accentuer et cest pourquoi cest une ville unique.

La ville sacrée et les études liées à son histoire sont non seulement suivies par les médias bulgares, mais aussi par les médias étrangères. En lan 2000 même, CNN a diffusé son premier reportage sur Perpérikon. Euronews et RTL ont réservé une place importante dans leurs programmes pour diffuser les reportages sur les découvertes de Perpérikon et dautres sites dans les Rhodopes de lEst, a souligné Nikolai Ovtcharov. Et dajouter quil y a trois ans un film magnifique a été tourné par la chaîne culturelle européenne ARTE, qui a été diffusé à plusieurs reprises. Des journaux influents ont publié des articles sur les découvertes archéologiques dans la région. Perpérikon fait partie du classement des 50 lieux sacrés du monde dans le livre de lauteur britannique Philip Carr-Gomm intitulé Les sites sacrés du monde : de Stonehenge jusquà Saint Jacques de Compostelle.

Au cours de lannée passée a été fait un creusement de 30 mètres dans les rochers qui accueillera un centre de visiteurs, et lenceinte Est de la forteresse moyenâgeuse a été restaurée. Tout ceci, grâce au programme Phare de lUE. Le centre régional moyenâgeux qui se trouve sous la ville de Perpérikon est prêt à accueillir des visiteurs, où autrefois ont fonctionné trois églises. Le premier janvier, la ville de Perpérikon a été visitée par 1 200 touristes. Le climat doux des Rhodopes de lEst est très favorable et permet aux touristes de visiter le site du mois de mars jusquen novembre, a encore souligné Nikolai Ovtcharov.

Source : BNR

Version française : Iglika Stankova