A+ / A-

La Grotte Yagodinska Agence de tourisme, ete et hiver en Bulgarie, Nouvel An

Grotte Yagodinska

Le territoire de la Bulgarie compte plus de 4500 grottes dont une partie sont explorées et aménagées, de sorte à pouvoir être visitées par les amoureux de la nature. Les autres restent toujours une énigme et une terre en friche pour les spéléologues. Vous avez certainement entendu parler de la grotte appelée la Gorge du diable dans le Rhodope connue pour sa cascade souterraine, la deuxième en Europe avec sa chute de 42 m de dénivelé. Daprès la légende, ce serait le lieu de rencontre amoureuse entre Orphée et sa bien aimée, Eurydice. Il existe aussi dautres grottes ouvertes au public dont on raconte des histoires inimaginables...

 Telle la grotte Snejanka /Blanche-neige en bulgare/ où en 1961 ont été découverts des récipients en céramique datant de lépoque des Thraces. Quant à la grotte Yagodinska, avec ses 10 500 m, elle est la plus longue de tout le massif des Rhodopes. Elle est vieille de 275 000 ans et on y a retrouvé des vestiges de lAge de pierre et du cuivre /4 millénaire avant J.-C. /.

Cest en 1928 que larchéologue Vassil Minkov visite pour la première fois la grotte. Il y découvre des débris de céramique et continue à creuser tout seul avant dêtre rejoint par son collègue Pétar Détev qui procède à un sondage peu profond au milieu de ce quils identifient comme le salon de lhabitation. La première véritable expédition archéologique date de 1963.


Il est intéressant de noter que la partie habitée de la grotte, mise au jour par les spéléologues, fait nettement apparaître un espace plus vaste, comme une de séjour, mais aussi dautres pièces, une chambre à coucher, un garde-manger, une cuisine reconnaissable par son grand four en céramique. Quels étaient les premiers habitants de la grotte ?

Trois strates sont identifié, trois styles de construction. Le premier date de lépoque chalcolithique, soit entre 4200 et 3600 avant J.C. Les deux autres strates se sont rajoutées plus tard, entre 3100 et 3300 avant J.C. Les archéologues ont aussi découvert des traces de séismes qui ont certainement chassés les habitants de la grotte.


Dans la partie cuisine de la grotte, on a retrouvé des outils rudimentaires qui ont certainement permis aux habitants de la grotte de moudre le grain et de fabriquer du pain. Quant aux plats quils utilisaient, et dont on a retrouvé quelques échantillons, ils sont peints à lintérieur, ce qui est unique pour la Bulgarie de lépoque. Il y avait visiblement dans cette grotte un atelier de poterie artisanale. Sinon, les habitants de la grotte soccupaient délevage et de culture de céréales. Nous avons aussi retrouvé des parties de fuseaux et de quenouilles. Et pourtant, cest certainement la céramique qui était leur principal gagne-pain et une sphère où ils donnaient libre court à leurs multiples talents dartistes.

Source: BNR